Didier Hamey

A propos

L’invisible réseau qui innerve secrètement les choses, c’est ce que Didier Hamey tente de capter, dans ses sculptures comme dans ses gravures. Il dit qu’il « grave des choses pas graves ». Cette modestie fait sa grâce. Subtil, aérien, il n’imite personne, tâtonne dans un espace singulier, comme s’il y cherchait à frôler ce qui lui échappe : non seulement l’invisible, mais l’insaisissable.

Travail à la loupe, où le microcosmique reflète le macrocosmique. Travail de chercheur, aussi humble qu’attentif et vigilant. Travail de poète à l’affût de tous les possibles. Travail de sape, accompli sous cape. Travail de sage, surtout, enfoui dans la folie générale.

Alain Jouffroy