Sophie de Hillerin-Rufz

A propos

L’humain est au centre de mon travail. Même lorsqu’il n’est pas visible. La gravure est pour moi d’abord une aventure sur la plaque, souvent inattendue, qui raconte une histoire. Cette histoire est modifiée par le tirage qui l’emmène bien au-delà de mes attentes.
Si je décape, gratte, polis la plaque de cuivre, puis effectue plusieurs passages sous la presse, du creux dans le métal jaillit le sens, l’image.
La cohérence de mon travail réside dans ce que j’ai à dire du fil de ma vie – en ce qu’elle rejoint le quotidien des autres – en profondeur et en allégresse. C’est en quelque sorte une prise de distance avec le réel, mais surtout une célébration du quotidien.