Jean-Luc Guin’Amant

A propos

« Les peintures de Jean-Luc Guin’Amant ont intégré le lyrisme des Abstraits qui le précédèrent au cours du siècle dernier, suscitées par une résolution des contraires: épaisseur de la matière-monde, transparence de l’immatériel. Une tentative de fusion qui évoque la musique en ce qu’elle propose tantôt l’aérien, tantôt le tonique et le fracassant. La lumière y est sous-jacente, sourd en superposition: résines, huiles, lavis libèrent les pigments sur la fragilité -réelle ou évoquée- des supports. Chaque peinture elle-même génératrice d’invention ou de rêve, propose ainsi une lecture libre. L’abstraction s’affronte au silence, les salves de couleurs transmettent l’énergie du geste qui les compose, toujours en quête d’une évocation qui échappe et devient mystère. Nous sommes confrontés à une saisie qui exprime puissamment et qui se syncope, qui s’interrompt, pour laisser au spectateur la place de sa propre rythmique… »

Extrait de  » Une histoire de la Mer Guin’Amant » par Tita Reut