Benoit Manent

A propos

De grandes gouaches sur papier, beaucoup d’enfants, des bagarres, des couples enlacés : une scène très intime. Une figuration réaliste et très gestuelle à la fois, mes sujets sont très classiques et mes questions très picturales, à la recherche d’une image légère et grave. Le papier pour pouvoir gâcher, et se coller au mur comme un simple tirage. La gouache pour sa fraîcheur, sa vivacité, mais aussi sa rugosité et sa matité. La technique des enfants pour évoquer l’enfance, en s’approchant d’autres formes : l’illustration, l’affiche.
Une photographie pour modèle, prétexte, répertoire de formes, avec tout ce qu’elle m’impose de contrainte, de limite, de cadre. Après l’avoir poussée à bout dans l’hyperréalisme, puis fait disparaître dans des productions pratiquement abstraites concentrées sur le geste et la couleur, je reviens à une peinture figurative qui voudrait réconcilier les deux, nourrie de contradictions, de tensions et d’aller-retours, douce et brutale. Des images au bord de la narration, modelées et incarnées tout en tendant par endroits vers la planéité et l’abstraction, produites en une séance par un corps qui ne cherche qu’à s’en défaire pour se concentrer sur la fluidité du geste et la circulation de la couleur.

Benoit Manent
2016